Opération Tranquillité Vacances

Vous allez bientôt vous absenter et vous craignez pour la sécurité de votre maison ou de votre appartement ?

Vous pouvez demander à la Police Municipale ou à la Gendarmerie de surveiller votre domicile !

Le dispositif gratuit Opération Tranquillité Vacances (OTV) des services de Police Municipale et de Gendarmerie Nationale vous propose de veiller sur votre logement pendant votre absence et de vous prévenir en cas d’anomalie constatée.

ATTENTION il faudra prendre rendez-vous avec le Policier Municipal au 06 85 03 49 99 au préalable

L’opération tranquillité vacances, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un service de sécurisation mis en œuvre par la Police Municipale et la Gendarmerie Nationale au bénéfice des personnes qui s’absentent pour une certaine durée.

Les vacanciers s’assurent ainsi de la surveillance de leur domicile, au travers des patrouilles organisées par les forces de l’ordre.

En cas d’anomalie comme une tentative d’effraction, une effraction, un cambriolage ou une présence suspecte, les bénéficiaires de ce service sont assurés d’être prévenus rapidement.

Ainsi informés les victimes et leurs proches restés sur place seront en mesure d’agir au plus vite pour limiter les préjudices subis : remplacement des serrures, inventaire des objets volés, contacts avec la société d’assurance, etc…

L’Opération Tranquillité Vacances, comment ça marche ?

Pour bénéficier du dispositif OTV, il faut en faire la demande plusieurs jours avant la période d’absence (prévoir 2 jours au minimum).

Sur place, au bureau de Police Municipale ou à la Brigade de Gendarmerie de votre domicile.

Pour gagner du temps, un formulaire est accessible en ligne  ; il est à remplir et à imprimer avant de se rendre sur place pour finaliser la demande.

Lors de votre inscription, vous devez indiquer si votre domicile est équipé d’un système d’alarme et que vous avez demandé à une personne de confiance de passer régulièrement afin d’éviter toute confusion avec un cambrioleur.

En cas de retour anticipé, pensez à prévenir les forces de l’ordre !

Quelques conseils avant de partir en vacances

  • Informez votre entourage de votre départ (famille, amis, voisins, gardien…).
  • Faites suivre votre courrier ou faites-le relever par une personne de confiance : une boîte aux lettres qui déborde de plis révèle une longue absence.
  • Transférez vos appels de votre téléphone fixe sur votre téléphone portable ou une autre ligne. N’indiquez surtout pas vos dates d’absence sur votre messagerie.
  • Ne diffusez jamais vos dates de vacances ou vos photos sur les réseaux sociaux et veillez à ce que vos enfants fassent de même. Il est également déconseillé de publier vos photos de vacances en “live”. Toutes ces informations faciliteraient l’action des cambrioleurs, qui seraient alors informés de votre absence.

En cas de cambriolage

Si vous êtes victime d’un cambriolage, le premier réflexe à adopter est de prévenir immédiatement la gendarmerie en appelant le 17.

Si les cambrioleurs sont encore sur place, ne prenez pas de risques inconsidérés ; privilégiez le recueil d’éléments d’identification par l’observation : plaque et type de véhicule, signalement du ou des auteurs, vêtements, etc…

Avant l’arrivée des forces de l’ordre, il est important de préserver les indices pouvant aider à l’aboutissement de l’enquête : ne touchez à rien et interdisez l’accès au site cambriolé.

Une fois les constatations effectuées, faites opposition auprès de votre banque dans le cas où vos chéquiers et cartes de crédits auraient été dérobés. Déposez plainte sans attendre auprès de la Brigade de Gendarmerie de votre domicile.

Pour ce faire, vous devrez vous munir d’une pièce d’identité ainsi que des références de votre compagnie d’assurance (numéro de contrat).

Pour gagner du temps, vous pouvez déposer une pré-plainte sur internet  .

Une fois le dépôt de plainte effectué et enregistré, déclarez le vol auprès de votre assureur, par lettre recommandée dans les deux jours ouvrés.

Vous pourrez y joindre les devis relatifs aux dégradations ainsi qu’une liste des objets volés et éventuellement leur estimation en vue d’établir le montant du préjudice subi.